Français Lun - Ven 08:00-18:00 +237 243105872
Excellence, Ethique, Responsabilité, Ouverture

Crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun : quelle feuille de route pour en sortir ?

Le Centre africain d‘Études Internationales Diplomatiques Économiques et Stratégiques (CEIDES) mène actuellement une étude sur la crise dans le Nord-ouest et le Sud-ouest du Cameroun dont l’objectif principal est la production d’un Rapport intitulé « Crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun : quelle feuille de route pour en sortir ? ».

Pour y parvenir, le CEIDES apportera une lecture originale de la crise qui aborde ou insiste sur des aspects non encore suffisamment explorés par la littérature actuelle sur la question. L’un des objectifs secondaires de ce travail consistera également à apporter des réponses précises sur cette crise en traitant le phénomène dans le temps long afin de comprendre les dynamiques historiques, politiques et culturelles mobilisables comme variables explicatives du phénomène au plan structurel. Aussi sera-t-il approprié de mettre l’emphase sur la combinaison de l’histoire politique et constitutionnelle du Cameroun ou encore l’impérieuse nécessité de comprendre l’urgence du dialogue non seulement comme mode de régulation de ce type de ce conflit, mais aussi, comme une compétence.

Plus précisément, il s’agira d’apporter des réponses aux questionnements suivants :

  • Quelles sont les causes structurelles et conjoncturelles du conflit ?;
  • Quelles sont les manifestations et les spécificités de la violence collective dans le NOSO ? Comment caractériser la violence dans le NOSO ? Quelle est la situation du conflit dans la violence collective ?;
  • Quelles sont les trajectoires des guérilléros impliqués dans le conflit ?;
  • Quelles sont les modalités d’emphase sur le dialogue comme solution ? Quelle feuille de route pour le dialogue ? Quel contenu, avec qui ? Quelles mesures d’accompagnement ? ;
  • Quelle est la part de l’histoire comme solution ? Comment fixer les vérités sociétales et consensuelles ? Comment reconstituer l’histoire du Cameroun  qui en est la cause ? Quid de la fin de la double tutelle et de la réunification ? Quid de la problématique du révisionnisme ? Qui de la criminalisation du régionalisme ? Quid des questions d’apologie des thèses révisionnistes ?;
  • Quelle est la place, la part et/ou l’apport du dialogue dans la gestion du phénomène ?

L’enjeu de ce Rapport tiendra sur sa dimension prospective, pragmatique et praxéologique, car non seulement, il contribuera significativement à l’analyse du phénomène en spécifiant ses dynamiques au Cameroun, mais aussi, servira-t-il d’aide à la décision au regard de la qualité des résultats attendus.

Laisser un commentaire