FrançaisEnglish Lun - Ven 08:00-18:00 +237 243105872
Excellence, Ethique, Responsabilité, Ouverture

Mot du Président

Excellences, Mesdames, Messieurs
Distingués Partenaires
Chères Lectrices, Chers Lecteurs
Chers Tous en vos Titres, Grades et Qualités respectifs,
 
 
Le Centre africain d’Etudes Internationales Diplomatiques Economiques et Stratégiques a inauguré cette année 2019 sous le signe de l’engagement.
Au terme du premier trimestre nous sommes heureux d’annoncer que l’exécution de notre programme de travail a commencé  et que nos résultats sont largement satisfaisants.
En effet, les missions de terrain dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest se sont déroulées sans incident et notre travail de recherche intitulé « La crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun: quelle feuille de route pour en sortir? » est maintenant achevé. Les modalités de sa vulgarisation sont à l’étude. Je voudrais saluer notamment Dr Uchon Fidelis, Chercheur au CEIDES basé à Bamenda et Dr Gatsi-Tazo Eric, Chercheur au CEIDES basé à Buea, qui nous ont généreusement alimenté depuis maintenant six mois avec les échos du terrain pour nous permettre de construire une réflexion qui s’enracine au cœur des préoccupations exprimées par les près de 900 personnes avec lesquelles nous avons pu échanger.
 
 
« L’Atelier Régional pour la Prévention de l’Extrémisme Violent en Afrique centrale: engager les acteurs institutionnels et civils au Cameroun, en RCA et au Tchad » organisé en partenariat avec le département Fédéral des Affaires Etrangères de la Suisse du 26 au 28 mars a connu un immense succès tant du point de vue de la substance que du point de vue de l’organisation. De nombreux jalons pour le futur ont été posés. Le CEIDES va donc continuer à faire rayonner l’initiative des Conversations régionales pour la Prévention de l’Extrémisme violent en Afrique dans l’espace Afrique centrale et Bassin du Lac Tchad.
 
 
L’ouvrage « Boko Haram au Cameroun: quelles nouvelles dynamiques? » vient de paraître aux Editions du Cygne à Paris. Des séances de dédicace seront programmées au cours de ce second trimestre et jusqu’en fin 2019. Il suscite déjà un grand intérêt et permettra de nourrir le débat pour comprendre l’actualité de la menace que représente encore aujourd’hui le tristement célèbre groupe terroriste. C’est l’occasion pour moi de saluer l’engagement de Dr Bana Barka, Chercheur au CEIDES basé à Maroua et de Dr Edouard Yogo, Chercheur au CEIDES basé à Yaoundé qui ont été à mes côtés pour l’aboutissement heureux de ce projet.
 
 
Sur le plan international, notre engagement aux côtés des partenaires habituels a été constant. La restitution des Troisièmes Conversations régionales pour la Prévention de l’extrémisme violent à Genève, le 14 février dernier et les rencontres qui en ont découlé nous ont donné l’opportunité de redire notre détermination à poursuivre notre action dans cette dynamique.
 
 
Au sein de l’Institut Catholique de Paris, le projet longtemps espéré de la « Semaine Africaine » dans le cadre du Master 2 Géopolitique et Sécurité Internationale va se concrétiser au cours de l’année académique 2019/2020 avec un rôle central pour le CEIDES.
 
 
Notre expertise a été sollicitée par l’OIF au sein de la Mission d’Information et de Contact mise en place par SEMme Louise Mushikiwabo, Secrétaire Générale de l’OIF, à l’occasion de l’élection  présidentielle du 24 février 2019 au Sénégal. Le rapport soumis par le CEIDES a été accueilli avec grande satisfaction et est en exploitation au sein de la DAPG/OIF.
 
 
Nous avons consolidé les liens avec le CEPS de Paris, avec Dialogue of Civilizations basé à Moscou, avec OCP Policy Center basé à Rabat, avec le Centre for Humanitarian Dialogue basé à Genève et avec le Centre africain d’Etudes et de Recherches sur le Terrorisme de l’Union Africaine basé à Alger. Nous construisons des relations avec China European International Business School basé à Shanghai et avec Hiroshima PeaceBuilders Center basé à Tokyo.
 
 
Le Président d’Honneur de notre Comité scientifique, le Professeur  Jean-Emmanuel PONDI, dirige désormais la Chaire Senghor et n’a pas manqué de nous signaler qu’il serait heureux de bénéficier du concours du CEIDES. Un enseignement sur la Prévention de l’Extrémisme Violent dans l’Espace Francophone va être proposé au cours de cette année académique.
 
 
Le CEIDES a également choisi de contribuer à la réflexion engagée par le Gouvernement du Cameroun pour la deuxième phase du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi. Le fruit de son travail dans ce cadre sera transmis au Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire.
 
 
L’équipe permanente a accueilli Messieurs Benoît Balla et Augustin Samnick qui contribueront à l’animation du Pôle Sécurité Humaine, avec un focus sur l’Observatoire des Pays de la CEEAC et du Bassin du Lac Tchad.  Monsieur Germain-Hervé Mbia, Pr Abel Gwoda basé à Maroua et Dr Raoul Sumo Tayo ont rejoint l’équipe des Chercheurs Associés du CEIDES.
 
 
Avec cette équipe qui s’étoffe en profils diversifiés et solides, les travaux entamés notamment sur « les engagements des humanitaires au Cameroun », sur « Comprendre l’insécurité grandissante dans la région de lAdamaoua au Cameroun », sur  » la RCA après l’Accord de Khartoum: obstacles à éviter, défis à relever » et sur « le Nigeria post-réélection du Président Buhari: défis politiques, sécuritaires, économiques, humanitaires et sociaux » seront conduits à leur terme avec la rigueur requise.
 
 
Notre collaboration avec les médias a été remarquable. Le CEIDES a ainsi pu délivrer au cours des trois derniers mois une trentaine de contributions notamment pour Cameroon Tribune, BBC Afrique, Africa 24, CRTV , STV, Equinoxe Télévision et Défis Actuels.
 
 
Notre engagement résumé autour des quatre axes « THINK – CONVENE – ACT SHARE » va se poursuivre. Il s’agit de contribuer à la paix et à la prospérité de l’Afrique dans un monde tourné vers la sécurité humaine.